Thomas Pesquet se porte bien au retour de son voyage dans l’espace

Après avoir réalisé un long voyage spatial de 200 jours, l’astronaute français Thomas Pesquet retourne enfin sur Terre. Il est censé donner une conférence de presse pour raconter ses exploits sur les choses qu’il a vécues et qu’il a vues tout là-haut. Journalistes et scientifiques s’impatientent sauf que cette conférence n’est pas encore à l’ordre du jour.

Pour l’heure, son médecin est plutôt préoccupé par son état de santé. « Pendant les premières heures, la gravité se manifeste sous la forme d’une force tellement forte qu’il semble impossible d’effectuer certaines tâches » explique Brigitte Godard. Ce qui était le cas lorsque Thomas Pesquet avait appelé sa femme à la sortie de la capsule qui le ramenait sur Terre. En effet, il avait trouvé le téléphone satellitaire très lourd.

Il se réadapte de façon « rapide » à son environnement

Heureusement, l’astronaute n’a rien signalé d’alarmant quant à sa situation physique. Il a juste affiché un visage un peu pâle à la sortie de la navette. Selon Brigitte Godard, le médecin de Thomas Pesquet à l’Agence spatiale européenne, le jeune homme n’a eu aucun mal à se réadapter.

« Le plus difficile a été de retrouver la gravité », mais il supporte tant bien que mal ce phénomène, et on peut même dire qu’il se porte « vraiment bien » depuis son retour vendredi matin. Il a d’ailleurs retrouvé son appartement dès dimanche soir. En gros, le jeune astronaute européen semble avoir bonne mine de retour après six mois de vacances au milieu des astres.

Trois semaines de suivi intensif

« Nous avons pour trois semaines environ d’examens médicaux organisés avec des spécialistes des principales disciplines. Nous avons des examens pour le cœur, les muscles et les os, des examens neurologiques, oculaires et des prises de sang » explique le médecin. « Thomas marche bien » indique cette dernière malgré le prélèvement d’un petit morceau de tissu dans ses muscles de mollet et de cuisse. Il est à noter qu’il a eu sa première biopsie à son arrivée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *