Le curcuma, un remède naturel au profit de tous

Il est possible que vous ayez déjà entendu parler du curcuma, un remède « miracle ». En fait, le curcuma est une épice indienne de couleur orange dont le principal pigment est la curcumine.

Venant des pays d’Asie du Sud-est, le curcuma s’utilise dans les préparations alimentaires, pour une infusion, ou encore pour une mise en beauté.

On peut trouver du curcuma dans les marchés publics, dans les rayons à épices au supermarché et aussi dans les magasins spécialisés en épices. Le packaging du curcuma est simple et facile à utiliser. Généralement, son prix est de 13,72 euros le kilo.

Chaque ménage en Inde a son propre curcuma et en consomme jusqu’à 2 g par jour. Découvrez dans ce guide les bienfaits de la curcumine pour traiter les maladies fréquentes de nos jours.

Pour un traitement à la fois préventif et curatif du cancer

curcuma et cancer

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, on dénombre 8,8 millions de morts suite à un cancer en 2015, dont 400 000 cas pour la France. On suppose aussi qu’un décès sur 6 dans le monde est causé par le cancer. Par contre, en Inde, le cancer est une maladie très rare. La raison est très simple : les Indiens préparent leur repas avec beaucoup d’épices comme le curcuma.

Le curcuma est un des produits bienfaisants, classé dans le top 5 mondial, grâce à son caractère antioxydant. Pour le cas du cancer, il a un effet non seulement préventif, mais curatif surtout. Pour le premier cas, la consommation du curcuma dans notre quotidien aide à prévenir tous les possibilités de maladies de cancer. Il réduit au maximum la probabilité que la maladie vienne à se développer dans notre organisme.

Pour le second cas, le curcuma a plusieurs rôles. Il stoppe le développement des cellules cancéreuses, aide le corps à les éliminer au fil du temps, améliore la performance de la chimiothérapie, réduit les possibilités d’effets secondaires du cancer et enfin améliore la qualité de vie de la personne sujette de cancer.

En 2001, un test a été établi sur 126 patients présentant des cellules cancérigènes avec un stade élevé. Les professionnels en santé ont introduit dans l’habitude alimentaire de ces patients l’utilisation de la curcumine dans les préparations alimentaires pendant 3 mois. Après ce délai, on a pu découvrir la diminution des lésions cancéreuses, en d’autres termes l’apoptose des cellules. Ce test a permis de conclure que l’utilisation du curcuma est bénéfique dans le cadre d’un traitement du cancer.

Pour un traitement anti-inflammatoire

anti-inflammatoire

En 2014, un test sur 50 personnes souffrant d’inflammation au niveau des articulations a été établi par des techniciens en laboratoire. L’objet de ce test était de savoir si le curcuma faisait effet sur l’arthrose de ces personnes.

Après avoir été conseillé d’utiliser du curcuma chaque jour, soit 1 500 mg par jour pendant 6 semaines, les patients ont suivi cette instruction à la lettre. Une fois le délai terminé, les techniciens ont constaté une régression de douleurs et une évolution importante des capacités physiques des patients. Ces derniers ont pu marcher rapidement, même si le traitement avec l’ibuprofène était en parallèle.

En effet, la curcumine présente de nombreux avantages, comme la neutralisation des effets nocifs de l’inflammation et le blocage de l’enzyme provoquant l’inflammation. On peut donc en déduire que la curcumine est plus efficace que les médicaments prescrits pour le traitement. En revanche, il est à noter que la curcumine et la glucosamine provoquent un effet de soulagement des douleurs articulaires.

Pour un traitement des maladies digestives

maladies digestives

Que ce soit pour les hommes ou pour les femmes, les maladies digestives sont assez fréquentes. Elles se présentent généralement sous forme de maux d’estomac, de nausée, de perte d’appétit et de sensation de douleur. Pour cela, le curcuma est un remède facile à utiliser et a une forte efficacité après son utilisation.

Le curcuma favorise la sécrétion de la vésicule biliaire et facilite la digestion. Ainsi, la médecine chinoise utilise cette plante depuis des siècles pour soigner les maladies digestives. Et pourquoi pas nous au XXIème siècle ? Il est mieux d’utiliser le curcuma pour une infusion en cas de maladie digestive.

Pour prévenir la maladie d’Alzheimer

maladie d’Alzheimer

Le curcuma est avantageux pour les personnes âgées afin de lutter contre la maladie d’Alzheimer qui détruit les fonctions mentales d’une personne à partir d’un certain âge. A souligner cependant qu’il s’agit d’une méthode préventive ! Si en Europe, le taux des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer est assez élevé, en Inde le taux est très bas, tout comme le cancer. D’après les scientifiques, on estime une augmentation de 949 % le taux de la maladie d’Alzheimer jusqu’en 2050.

Pour le traitement, les membres de la famille, mais aussi les personnes responsables dans les hospices doivent connaître ce principe : le curcuma est à ajouter dans les repas ou les boissons de la personne âgée pendant 6 mois avec une consommation d’1 à 6 grammes par jour. Non seulement, cela permet de lutter contre le ralentissement du cerveau, mais augmente aussi le niveau de la vitamine E de la personne en question.

Pour résumer, le curcuma permet de protéger les neurones, de réduire la formation des plaques amyloïdes et les fibres à l’intérieur des neurones, mais aussi d’aider à former de nouveaux neurones, d’agir sur le système nerveux et d’améliorer l’humeur des personnes souffrant de dépression.

Conseils pour la préparation

thé au gingembre et curcuma

Le curcuma est simple à préparer. Il peut être utilisé en tant que complément alimentaire ou pour concocter une boisson. Mais avant d’en consommer, il est important d’avoir le feu vert de votre médecin, surtout si vous prenez des médicaments en parallèle avec le curcuma.

Pour le repas, le curcuma peut servir d’épices. On peut l’ajouter dans les plats de viande et de légumes. Il est seulement à noter que son association avec des légumes verts n’est pas très conseillée, car le goût des légumes change. En outre, on peut associer le curcuma avec du miel. En quantité égale, le ménage des deux ingrédients sont à mélanger donne lieu à une pâte homogène. Sinon chaque matin, à jeun, il est conseillé d’en consommer avec un peu d’eau ou un peu de lait.

Pour un traitement curatif, le mode de consommation du curcuma change d’une maladie à une autre. Très important ! La prise de cette épice est déconseillée pour les femmes enceintes et allaitantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.