Guide : réalisez votre propre caramel liquide, mou ou dur

Réaliser son propre caramel

Le caramel est un aliment particulièrement apprécié car il peut entrer dans la composition d’un dessert et rehausser son goût. Il peut également être consommé sous forme de friandises. Pour cela, il faudra connaître parfaitement comment confectionner du caramel sous différentes formes.

Le caramel liquide

Recette très simple, elle consiste à faire bouillir du sucre dans une petite quantité d’eau jusqu’à ce que celui-ci se transforme en caramel. Il sera indispensable de prévoir une quantité d’eau suffisante afin de pouvoir choisir exactement à quel point il sera liquide.

En effet, cette préparation se solidifie de façon très rapide donc il faudra veiller à sa cuisson. Afin que la préparation reste complètement liquide et puisse napper de nombreux desserts, il est indispensable d’ajouter des ingrédients qui vont lui garantir de garder son côté liquide.

Il faut donc inclure de la crème liquide et du beurre afin de créer un caramel particulier qui pourra être avoir un goût et une texture parfaite. Il gardera toujours ses qualités liquides même en refroidissant ce qui est un avantage pour certaines préparations.

Le caramel mou

Le caramel mou se consomme sous forme de bonbons et l’avantage de cette préparation est sa texture moelleuse et crémeuse aromatisée au caramel. Pour parvenir à réaliser les siens, il suffira de réaliser un mélange avec de la crème fraîche épaisse, du lait concentré sucré, du sucre granulé ainsi que du beurre ramolli.

La première phase se réalise de la même façon que le caramel liquide avec la dissolution du sucre dans l’eau bouillante puis l’incorporation des autres éléments au fur et à mesure. La préparation doit ressembler à une forme de crème homogène.

Elle sera placée sur une plaque de cuisson afin de pouvoir les laisser refroidir pour qu’ils forment des caramels mous dès le lendemain en découpant le caramel ainsi créé en petits rectangles.

Le caramel dur

Cette forme de caramel est probablement la plus facile à obtenir car elle ne nécessite que du sucre et de l’eau. En effet, le caramel dur est le résultat du processus de caramélisation. Il s’agit donc de laisser le sucre se fondre dans l’eau en pleine ébullition.

Lorsque le caramel a atteint la couleur désirée pour le dessert choisi, il suffira de mettre fin à la cuisson. En refroidissant, le sirop de caramel va devenir dur de façon automatique.

Plusieurs options sont alors possibles avec le versement d’une certaine quantité sur certains desserts avant qu’il ne durcisse comme pour les îles flottantes ou encore le préserver sous sa forme compacte afin de le sculpter selon le dessert qui devra être préparé. Il sera cependant recommandé de le travailler avant durcissement total.

Derniers commentaires
  1. Caro

    Merci pour ce petit guide bien pratique !

    Simple en apparence, le caramel (au beurre salé pour moi) demande pas mal de maîtrise. Mais quel plaisir d’en mettre des couches sur ses crêpes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *