Ce qu’il faut savoir avant d’adopter un British Shorthair

Avant de songer à intégrer un chat dans sa vie et dans son appartement, il faut se demander quel est son fonctionnement. Il faudra en effet être en mesure de lui consacrer suffisamment de temps et apprendre à respecter sa nature profonde. Le British Shorthair possède l’avantage de faciliter les choses grâce à un caractère particulier. Vous trouverez à travers cet article des conseils simples et efficaces pour accueillir de la meilleure façon qu’il soit un British Shorthair à la maison.

L’importance de la présence du maître

British Shorthair

Même si cette race de chat reste très attachée à son propriétaire, elle n’en est pas dépendante. Le British Shorthair possède ce trait de caractère qui le différencie des autres chats. Pouvant passer ses journées seul, il ne vivra pas la séparation comme abandon mais réalisera ses propres activités.

Le retour de son maître le soir sera un évènement agréable et l’occasion pour montrer son affection mutuelle mais le British Shorthair sait parfaitement garder une certaine réserve, comme l’explique le site britishshorthair.com. Il sera alors présent et proche de son propriétaire mais ne sera pas envahissant en recherchant à capter toute l’attention et en réclamant qu’on s’occupe de lui.

Le besoin d’activité du British Shorthair

British Shorthair tricolore

Avec un corps parfaitement musclé, la dépense physique est un aspect auquel il faudra faire attention avant une éventuelle adoption. Si son nouveau maître possède un jardin, ce chat pourra en profiter pour courir et se dépenser à sa guise. Il sera tout de même intéressant de mettre en place des jeux où il pourra sauter et exercer ses pattes en les musclant davantage.

Cette race de chat n’est pas pour autant incompatible avec une vie en appartement car il suffira de mettre en place certains aménagements pour son confort. La mise en place d’un arbre à chat semble indispensable pour ce type de chat et de nombreux modèles adaptés à sa corpulence seront intéressants.

Possédant divers jeux et permettant de grimper et de se cacher, ils sont parfaits. Il sera intéressant de combiner cette installation avec un arbre à chat constitué uniquement de plateformes d’observation. Permettant au British Shorthair de conserver son esprit de chasseur, il va également lui demander une certaine agilité.

Derniers commentaires
  1. Player

    J’aurai aimé faire un élevage, mais ce qui me rebute, c’est le boulot que ça implique. C’est pourquoi je m’incline devant les bons éleveurs qui se plient en 4 pour soigner le mieux possible leurs animaux tout en sauvegardant les standards de la race.
    Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *